Haut de page
FERMER
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts.
NewsletterFacebookTwitterScoop.It!InstagramPinterestGoogle+RSS
myCTC.fr
Accueil




myCTC.fr  >  Actualités  >  Communiqués de presse  >  Bonne santé pour les exportations de la filière française du cuir, +6,9% au premier semestre 2016
myCTC.fr  >  Actualités  >  Communiqués de presse  >  Bonne santé pour les exportations de la filière française du cuir, +6,9% au premier semestre 2016

Bonne santé pour les exportations de la filière française du cuir, +6,9% au premier semestre 2016

CNC

Maroquinerie : +8% d’exportation au premier semestre 2016


Les exportations, d’un montant de 2,9 milliards d’euros, ont progressé de 8% comparativement à 2015, avec des évolutions très différentes selon les pays.

Hong-Kong, le 1er client de la maroquinerie : +12% d’exportation
Le client le plus important de la France en maroquinerie est Hong-Kong. Après des exportations en yoyo, le secteur se stabilise avec une hausse de 12% : à la même période, 385 millions d’euros d’exportations en 2014, 347 millions d’euros en 2015 et 390 millions d’euros en 2016. La baisse de 2015 s’expliquait par les effets de la lutte anti-corruption du gouvernement chinois qui a pénalisé le marché du luxe, très présent à Hong-Kong. La France est le deuxième fournisseur d’articles de maroquinerie de Hong-Kong après la Chine.

Etats-Unis, un client fidèle de la France : +5% d’exportation
La France connait une progression constante de ses exportations vers les Etats-Unis. Celles-ci ont progressé de 29% entre 2014 et 2015 et de 5% entre 2015 et 2016. En valeur, 60% des articles exportés vers les Etats-Unis sont des sacs à main et 21% des articles de petite maroquinerie.

Singapour, le nouvel outsider, grand consommateur de sacs français : +90% d’exportation
Pour la première fois, Singapour arrive dans le trio de tête des principaux clients. Les ventes y ont presque doublé entre 2015 et 2016, passant de 193 millions d’euros à 367 millions d’euros. L’industrie du luxe s’y développe à un rythme rapide et la demande y est de plus en plus forte : 53% des exportations vers Singapour sont des sacs à main et 30% des articles de petite maroquinerie, représentant respectivement un montant de 196 millions d’euros et 110 millions d’euros.

Chine, une demande en progression : +11% d’exportation
Les exportations vers la Chine ont progressé de 5% entre le premier semestre de 2014 et celui de 2015 et de 11% entre 2015 et 2016 pour la même période. Cela concerne quasi exclusivement les articles de luxe. Un quart des sacs à main exportés par la France dans le monde, en volume, sont des sacs à main en cuir. Concernant la Chine, cette proportion est de 80%, soit 80,7 milliers de pièces.

Japon, effondrement des ventes : -46% d’exportation
L’effondrement des ventes au Japon est le deuxième fait marquant du premier semestre 2016 de la filière Cuir. En valeur, les importations de sacs à main représentent 56% des importations japonaises. Elles ont chuté de 43% en valeur et de 10% en volume. Le prix moyen des sacs à main exportés au Japon était en 2014 de 241 euros, en 2015 de 332 euros et en 2016 de 209 euros, soit -13% comparé à 2014. Les achats des japonais s’orientent aujourd’hui vers des articles moins chers. En 2015, 36% des sacs à main exportés étaient en cuir. Cette proportion est passée à 29% en 2016. Le nombre de sacs à main en cuir exportés a reculé de 28%, alors que le nombre de sacs à main en autres matières est exactement le même qu’en 2015.

Le sac de luxe toujours très prisé à l’international
Un sac à main français s’exporte au prix moyen de 373 euros. Alors que le prix moyen est de 233 euros pour l’Union Européenne, il s’élève à 671 euros pour la Chine, à 872 euros pour Singapour et 903 euros pour Hong-Kong.


Chaussure : +8% d’exportation au premier semestre 2016


La chaussure française présente des résultats encourageants grâce à la tendance sportswear. Le montant des exportations décolle de 8%, passant de 1,36 à 1,47 milliards d’euros.

Les ventes au sein de l’Union Européenne, qui représentent les trois quarts de nos exportations en valeur, ont augmenté de 13%. Le nombre de paires vendues est le même qu’en 2015, soit 47,9 millions de paires, avec une augmentation du prix moyen en douanes des chaussures exportées. Cette augmentation porte notamment sur les chaussures à dessus cuir (hors pantoufles). 13 millions de paires ont été exportées, soit 0,9 million de moins qu’en 2015, pour un montant égal à celui de l’an passé. Leur prix moyen en douanes enregistre une augmentation de 7%, passant maintenant à 56 euros. Le recul des ventes à l’étranger de chaussures à dessus cuir (6% en volume) concerne la plupart des principaux clients de la France (Allemagne, Italie, Espagne, Belgique…).

Les ventes de chaussures à dessus textile (hors pantoufles) s’élèvent à 17,5 millions de paires pour un montant de 382,5 millions d’euros. Elles ont décollé de 14% en volume et de 26% en valeur. L’augmentation de leur prix moyen en douanes a été plus élevée que celles des chaussures à dessus de cuir. Elle est de 11%.

Dans le même temps, la production française recule de 2,4% et les facturations correspondantes marquent un repli de 5,5%. La baisse de la demande nationale est liée aux attentats, à la météo et à une conjoncture globalement difficile.


Tannerie-Mégisserie : +6% d’exportation au premier semestre 2016
 

Le secteur des cuirs et peaux finis connaît une légère reprise de l’activité. Pour les tanneurs et les mégissiers français, le début d’année semble moins difficile qu’en 2015.

Les productions de cuirs finis de bovins et de peaux finies d’ovins bénéficient respectivement d’une croissance de 3,2% et de 11,6%. Les exportations progressent de 6%. Pour les cuirs finis de bovins ou d’ovins, la situation est donc bien meilleure qu’en 2015. Leurs exportations s’envolent, en valeur, respectivement de 20% (53 millions d’euros) et 10% (32 millions d’euros).

Les ventes de cuirs finis de bovins sont quasiment stables au sein de l’Union Européenne (-0,7%). Les ventes en Tunisie, au Maroc, en Chine et à Hong-Kong ont décollé respectivement de 2%, 36% (6,2 millions d’euros en 2015 contre 8,4 millions d’euros en 2016), 28% (3,2 millions d’euros en 2015 contre 4,1 millions d’euros en 2016) et 87% (2,2 millions d’euros en 2015 contre 4 millions d’euros en 2016). A noter, une nouvelle cliente de la France : la Bosnie-Herzégovine. La France a exporté vers ce pays pour un montant de 4,4 millions d’euros.

La conjoncture est plus sensible pour les peaux finies de veaux. Leur production et leurs exportations se rétractent respectivement de 4% et de 3%. Les exportations de peaux finies de veaux progressent de 6% en Italie, de 5% en Espagne, de 10% au Maroc et de 29% en Tunisie. Mais leurs ventes décroissent de 25% au Royaume-Uni (3,6 millions d’euros en 2015 contre 2,7 millions d’euros en 2016), de 7% au Portugal, de 34% aux Etats-Unis (1 million d’euros en 2015 contre 0,7 million d’euros en 2016) et de 66% à Hong-Kong (1,8 millions d’euros en 2015 contre 0,6 million d’euros en 2016). Globalement, les ventes de peaux finies de veaux sont passées de 34,5 millions d’euros au premier semestre 2015 à 33,4 millions d’euros en 2016.


Frank Boehly, Président du Conseil National du Cuir : "Si la conjoncture en 2016 n’a pas favorisé le commerce des articles en cuir en France, le Made in France, avec son exceptionnel savoir-faire, est toujours aussi prisé à l’international, tout spécifiquement en Asie. Encourageons et développons cette pépite afin que la filière Cuir demeure l’une des toutes premières dans le monde et bénéficie ainsi à toutes nos entreprises industrielles."

Lien PDF

 


Conseil National du Cuir

Le Conseil National du Cuir
La confédération regroupe 19 fédérations ou syndicats professionnels depuis l’élevage jusqu’à la distribution des produits finis et anime l’ensemble de la filière française du cuir.

 

La filière Cuir française : 

  • 8 000 entreprises
  • 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires
  • 70 000 personnes salariées dans les industries du cuir, de la tannerie-mégisserie, de la chaussure, de la maroquinerie, de la ganterie, de la distribution d’articles de cuirs.
  • Un des leaders mondiaux des cuirs finis de veau et exotiques
  • 3e exportateur mondial de cuirs et peaux bruts
  • 13e exportateur de cuirs finis
  • 3e exportateur mondial d’articles de maroquinerie

 


Conseil National du Cuir
105, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 
Contact Presse : Aurélie Metharam
Tel : +33 (0)1 43 59 05 69
ametharam@sicgroup.com -  www.conseilnationalducuir.org