Haut de page
FERMER
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts.
NewsletterFacebookTwitterScoop.It!InstagramPinterestGoogle+RSS
myCTC.fr
Accueil




Commenter
myCTC.fr  >  Blog  >  Portraits  >  3 questions à... Escarcelle
myCTC.fr  >  Blog  >  Portraits  >  3 questions à... Escarcelle

3 questions à... Escarcelle

Publié dans Portraits le 28/04/2015 par myCTC.fr
Un travail dans des grandes maisons de luxe, l'envie de créer, d'obtenir des produits originaux et de qualité. C'est comme cela qu'Escarcelle a vu le jour. Aujourd'hui cette toute nouvelle marque revisite les classiques de la petite maroquinerie pour homme mais toujours avec une touche urbaine et colorée.

 

Quel est votre parcours ?Portrait  de la créatrice de la marque Escarcelle

Diplômée d'un CAP et BEP "Vêtements sur Mesure et Accessoires", ainsi que d'un BAC PRO "Artisanat et métier d'art", j'ai débuté dans la grande distribution, puis j'ai géré un atelier de retouche à Romans-sur-Isère. J'ai eu l'opportunité ensuite de travailler dans les ateliers Louis Vuitton à Marsaz. À 33 ans, je travaille aujourd'hui chez un sous-traitant d'une grande marque de maroquinerie de luxe française à Romans-sur-Isère.

 

Pourquoi avoir quitté une grande maison de luxe pour vous mettre à votre compte ?

Je n'ai pas quitté cet emploi pour le moment. Escarcelle est un projet aujourd'hui. Cela fait 2 ans que j'y pensais… En effet, en 2013, afin de pouvoir faire cadeau d’un porte-monnaie à mon homme, j’ai retourné sans succès toutes les maroquineries et autres lieux de vente afin de lui faire plaisir. Étant du métier et ne me restant que quelques jours avant la date fatidique, j’entrepris donc sa confection de A à Z.

Fier de son cadeau, il le montrait à tout le monde, chose qui provoquait quasiment toujours la même réaction envers moi: "Mais c’est toi qui as fait ça ?…" De là, l’idée est partie de créer "Escarcelle".

Mon parcours m'a permis d'apprendre jour après jour sur mon métier, mais je trouvais que la petite maroquinerie pour homme était  un peu endormi elle reste sur des classiques de marron et de noir. J’ai respecté cette tradition dans mes modèles mais avec une forme spécifique, et j’y ai rajouté pour les hommes un peu plus trendy et urbain, des versions avec des notes subtiles de couleurs afin de dynamiser mes créations.

 

Les créations de la marque Escarcelle

 

Pourquoi ne pas avoir choisi un financement "traditionnel" plutôt que le crowfounding et misez-vous uniquement sur cela ?

J'ai découvert le financement participatif il y a quelques mois, et je trouvais ce système très attractif. Aujourd'hui les banque sont très "fébriles" pour accompagner des jeunes créateurs le crowfounding est un très bon moyen pour plusieurs raisons :

  • Proposer mes créations en prévente, c'est une sorte d'étude de marché en direct.
  • Cela permet de lancer la production d'une première collection qui sera déjà vendu.
  • La plateforme de financement ulule.com par laquelle je vais passer, est leader en Europe avec plus de 685.000 membres et la visibilité de mes créations sur le net est primordiale.

Une campagne de financement réussie, c'est environ deux ans de gagnés ! En effet, avec mon travail et ma vie de famille, je n'ai que peu de temps pour développer et confectionner mes créations. La campagne pour mon projet débutera vers le 10 mai. Si cette dernière est validé, je pourrais alors quitter mon emploi actuel et me consacrer à ma marque.

Je n'ai pas misé que sur cela, en effet, j'ai des accords de principe avec quelques magasins romanais, valentinois et montilien afin de faire découvrir mes produits en vitrine.

 

Les produits Escarcelle

Logo Escarcelle

Retrouvez Escarcelle sur les réseaux sociaux :

Facebook
Twitter

  • Partager
  • Tous les commentaires

    Ajouter un commentaire

    Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 30 jours.

    Recherche

    Catégories

    Archives