Haut de page
FERMER
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts.
NewsletterFacebookTwitterScoop.It!InstagramPinterestGoogle+RSS
myCTC.fr
Accueil




myCTC.fr  >  Forums  >  Questions / Réponses (FAQ)  >  Maroquinerie  >  Comment fabriquer un sac à main ?
myCTC.fr  >  Forums  >  Questions / Réponses (FAQ)  >  Maroquinerie  >  Comment fabriquer un sac à main ?

Réponses du sujet "Comment fabriquer un sac à main ?"

Répondre à ce sujet   Faire une recherche
AuteurSujet : Comment fabriquer un sac à main ?
myCTC.fr
Inscrit le : 30/01/2002
Messages : 1967
Localisation : Lyon
Posté le 13/11/2014 à 13:13:47            

Comment fabriquer un sain à main (et un article de maroquinerie) ?

La famille "maroquinerie" est vaste. On peut y trouver :

  • les sacs pour dames ou hommes ;
  • les articles de poche (portefeuilles, porte-carte…) ;
  • les articles de voyage et de sport (mallette, valise, trousse, sac à dos…) ;
  • les articles de sellerie-harnachement (selle, harnais, genouillère pour cavaliers…) ;
  • les articles de chasse et de pêche (cartouchière, étui-fusil, bourriche…) ;
  • les ceintures et les bracelets-montre ;
  • sans oublier les articles animaliers pour nos amis à quatre pattes…

Le sac à main est sans aucun doute l’accessoire le plus porté au quotidien et personnalisant le plus simplement une tenue. Son style, la complexité de son montage et la qualité des matériaux influent fortement sur son prix.

De nombreuses opérations sont nécessaires à sa fabrication, et plus généralement d'un article en maroquinerie : nous vous présentons ici la réalisation d’un article en cuir, doublé d’un matériau synthétique.

 

 

CTC

La Maroquinerie
À la découverte de la maroquinerie

Sous le terme “maroquinerie” se cache une grande variété de produits
Sous le terme "maroquinerie" se cache une grande variété de produits.

 


Fabrication 

 

Maroquinerie : modèle patronage


MODÈLE PATRONAGE
 : Le modèle retenu est choisi parmi un grand nombre d’échantillons proposés par différents stylistes.Les critères de sélection prennent en considération les caprices de la mode et la fonctionnalité du produit. Le patronnier ou modéliste réalise ensuite, manuellement ou par CAO, le modèle à plat qui servira à réaliser les emporte-pièces utilisés pour la coupe.

 

Maroquinerie : magasin






MAGASIN
: La liste des matériaux nécessaires est remise au magasinier chargé de les rassembler (cuir, textiles,renforts...). Les peaux font l’objet d’une sélection rigoureuse. En fonction de l’emplacement des morceaux sur le sac, il faudra "marier" les panneaux : même couleur, même grain...

 

 

Maroquinerie : coupe





COUPE
: Les défauts du cuir écartés ou judicieusement positionnés, le coupeur procède à la découpe des pièces, à la main, à la presse, ou en utilisant une découpe automatique. Il devra tenir compte du "prêtant" (sens d’étirement) de la peau et du meilleur placement possible pour tirer le meilleur bénéfice de sa surface allouée.

 

Maroquinerie : coloration






COLORATION
: Pour masquer la tranche brute du cuir, chaque morceau reçoit une couche de teinture. Des essais, au préalable, ont permis de trouver la teinte la plus proche de celle du cuir.

 

Maroquinerie : refente






REFENTE
: La refente est indispensable pour obtenir l’épaisseur idéale et permettre les meilleurs assemblages : au besoin chaque morceau de cuir est divisé en deux dans le sens de l’épaisseur.

 

Maroquinerie : préparation










PRÉPARATION
: L’opération de parage, qui consiste à amincir à la main ou à la machine les bords de façon régulière, facilite le rembordage et le montage. Le "rembord" est le terme employé pour décrire un bord qui a été encollé et replié sur lui-même. Le filetage est une solution pour amincir un bord franc ou surligner une couture. Manuellement ou mécaniquement, le filet se fait par pression à chaud.

 

Maroquinerie : assemblage






ASSEMBLAGE
: Assembler les pièces pré-encollées entre elles nécessite de la précision et de la dextérité de la part de l’opérateur : c’est une opération qui reste encore manuelle.
Une fois les pièces superposées, on utilisera un outil de surcoupe pour ôter le surplus de matière et obtenir des bords nets.

 

Maroquinerie : couture main





COUTURE MAIN
: Les coutures à la main apportent sur certains produits un cachet traditionnel et une réelle fiabilité (durée, solidité) : à l’aide d’une alêne, on perfore le cuir pour faciliter le passage d’une aiguillée de fil enduit. Ce procédé réclame une grande habilité de l’opérateur : les points doivent être aussi réguliers qu’un piquage machine. Ils auront cependant un visuel caractéristique qu’il est difficile d’obtenir mécaniquement.

 

Maroquinerie : piquage montage






PIQUAGE MONTAGE
Chapes, bandoulières, soufflets, doublures en toile ou en PVC, fermetures à glissière, bordures... sont piqués sur des machines à coudre. Qu’elle soit plate, pilier ou à canon, la machine apporte une plus grande régularité des points. La particularité des différents bâtis rend possible le piquage en volume de certains articles. Par exemple, les soufflets sont assemblés sur la machine à canon qui rend le piquage plus aisé.

 

Maroquinerie : pose accessoires






POSE ACCESSOIRES
: Les pièces ainsi assemblées donnent le volume à l’article qui se présentait jusqu’alors à plat. Le produit est presque terminé. Il ne reste plus qu’à fixer boucles, pressions ou fermoirs. Comme en joaillerie, le terme de "bijouterie" est employé pour désigner les accessoires en métal brossé, chromé ou doré qui ornent les articles de maroquinerie.

 

Maroquinerie : finissage






FINISSAGE
: Le finissage est une opération délicate et soignée. Elle apporte la touche finale au modèle. La superposition des différentes pièces forme une tranche qu’il faut poncer à plusieurs reprises entre les couches de teintures. L’article emballé dans des sacs de toile ou du papier de soie, est prêt à l’expédition.

 

 


Montages

 

Montage à bord rogné


MONTAGE À BORD ROGNÉ
 (sellerie)
Exemples : ceinture, serviette, harnais...
Dessus-dessous coupés nets

 

Montage mixte




MONTAGE MIXTE
 (sellerie, maroquinerie)
Exemples : assemblage des soufflets ou cavours d’un sac pour dame, pochettes, ceintures...
Dessus rembordé - Dessous coupé net

 

Montage à dessus rembordé


MONTAGE À DESSUS REMBORDÉ
 (petite maroquinerie)
Exemples : portefeuille, porte-monnaie...
Dessus rembordé sur dessous

 

Montage bordure à cheval



MONTAGE "BORDURE À CHEVAL" 
(maroquinerie)
Exemples : articles de toile et cuir pour favoriserune belle finition...
Le dessus et dessous assemblés par une bordure à cheval

 

 

Montage contrecollé


MONTAGE CONTRECOLLÉ
 (maroquinerie)
Exemples : sac de soirée, pochette luxe...

 

 

Montage bordure anglaise



MONTAGE BORDURE ANGLAISE
 (maroquinerie)
Exemples : articles en toile...

 

 

Montage retourné sans liseré dit



MONTAGE RETOURNÉ SANS LISERÉ DIT "ORDINAIRE"
 
(maroquinerie, sellerie)
Exemples : articles de qualitémoyenne...

 

 

Montage retourné avec passepoil, jonc ou liseré




MONTAGE RETOURNÉ AVEC PASSEPOIL, JONC OU LISERÉ

(maroquinerie, sellerie)
Exemples : gros articles(sacs de voyage)...
Souligne la pureté de la ligne, effet décoratif

 

 




Montage dit couture d angle


MONTAGE DIT "COUTURE D’ANGLE"
 (sellerie)
Exemples : couture main ou machine (étuis, porte-monnaie cuvette, coffret boules...)

 

 

 

Montage en jointure dit aussi entre fleur et chair

MONTAGE EN JOINTURE DIT AUSSI "ENTRE FLEUR ET CHAIR"

(sellerie)
Exemples : collier de chien, poignée de parapluie, cravache, canne, pipe...

 

 

Montage à l'allemande


MONTAGE À L’ALLEMANDE 
(sellerie, maroquinerie)
Exemples : permet l’extension d’un sac

 

 

 

 


Descriptif d'un sac

 

Descriptif d un sac (éclaté)

 

 

Télécharger gratuitement la BD
"À la découverte de la maroquinerie"

 

 

 + Retrouver également nos autres BD :

+ Existe également en version anglaise : Discovering leather goods

evaguguin
Inscrit le : 01/10/2007
Messages : 38
Localisation : PARIS
Posté le 25/11/2014 à 18:47:44            

JOLIE EXPLICATION :)

cordialement 

EVA GUGUIN STYLISTE/MODELISTE FREELANCE 

Lauradupuis
Inscrit le : 18/10/2017
Messages : 5
Posté le 01/11/2017 à 09:30:48            

Oui je suis d'accord, c'est très bien expliqué !

merci pour toutes ces infos
 

  •                 
    myCTC.fr
    Posté le 13/11/2014 à 13:13:47

    Comment fabriquer un sain à main (et un article de maroquinerie) ?

    La famille "maroquinerie" est vaste. On peut y trouver :

    • les sacs pour dames ou hommes ;
    • les articles de poche (portefeuilles, porte-carte…) ;
    • les articles de voyage et de sport (mallette, valise, trousse, sac à dos…) ;
    • les articles de sellerie-harnachement (selle, harnais, genouillère pour cavaliers…) ;
    • les articles de chasse et de pêche (cartouchière, étui-fusil, bourriche…) ;
    • les ceintures et les bracelets-montre ;
    • sans oublier les articles animaliers pour nos amis à quatre pattes…

    Le sac à main est sans aucun doute l’accessoire le plus porté au quotidien et personnalisant le plus simplement une tenue. Son style, la complexité de son montage et la qualité des matériaux influent fortement sur son prix.

    De nombreuses opérations sont nécessaires à sa fabrication, et plus généralement d'un article en maroquinerie : nous vous présentons ici la réalisation d’un article en cuir, doublé d’un matériau synthétique.

     

     

    CTC

    La Maroquinerie
    À la découverte de la maroquinerie

    Sous le terme “maroquinerie” se cache une grande variété de produits
    Sous le terme "maroquinerie" se cache une grande variété de produits.

     


    Fabrication 

     

    Maroquinerie : modèle patronage


    MODÈLE PATRONAGE
     : Le modèle retenu est choisi parmi un grand nombre d’échantillons proposés par différents stylistes.Les critères de sélection prennent en considération les caprices de la mode et la fonctionnalité du produit. Le patronnier ou modéliste réalise ensuite, manuellement ou par CAO, le modèle à plat qui servira à réaliser les emporte-pièces utilisés pour la coupe.

     

    Maroquinerie : magasin






    MAGASIN
    : La liste des matériaux nécessaires est remise au magasinier chargé de les rassembler (cuir, textiles,renforts...). Les peaux font l’objet d’une sélection rigoureuse. En fonction de l’emplacement des morceaux sur le sac, il faudra "marier" les panneaux : même couleur, même grain...

     

     

    Maroquinerie : coupe





    COUPE
    : Les défauts du cuir écartés ou judicieusement positionnés, le coupeur procède à la découpe des pièces, à la main, à la presse, ou en utilisant une découpe automatique. Il devra tenir compte du "prêtant" (sens d’étirement) de la peau et du meilleur placement possible pour tirer le meilleur bénéfice de sa surface allouée.

     

    Maroquinerie : coloration






    COLORATION
    : Pour masquer la tranche brute du cuir, chaque morceau reçoit une couche de teinture. Des essais, au préalable, ont permis de trouver la teinte la plus proche de celle du cuir.

     

    Maroquinerie : refente






    REFENTE
    : La refente est indispensable pour obtenir l’épaisseur idéale et permettre les meilleurs assemblages : au besoin chaque morceau de cuir est divisé en deux dans le sens de l’épaisseur.

     

    Maroquinerie : préparation










    PRÉPARATION
    : L’opération de parage, qui consiste à amincir à la main ou à la machine les bords de façon régulière, facilite le rembordage et le montage. Le "rembord" est le terme employé pour décrire un bord qui a été encollé et replié sur lui-même. Le filetage est une solution pour amincir un bord franc ou surligner une couture. Manuellement ou mécaniquement, le filet se fait par pression à chaud.

     

    Maroquinerie : assemblage






    ASSEMBLAGE
    : Assembler les pièces pré-encollées entre elles nécessite de la précision et de la dextérité de la part de l’opérateur : c’est une opération qui reste encore manuelle.
    Une fois les pièces superposées, on utilisera un outil de surcoupe pour ôter le surplus de matière et obtenir des bords nets.

     

    Maroquinerie : couture main





    COUTURE MAIN
    : Les coutures à la main apportent sur certains produits un cachet traditionnel et une réelle fiabilité (durée, solidité) : à l’aide d’une alêne, on perfore le cuir pour faciliter le passage d’une aiguillée de fil enduit. Ce procédé réclame une grande habilité de l’opérateur : les points doivent être aussi réguliers qu’un piquage machine. Ils auront cependant un visuel caractéristique qu’il est difficile d’obtenir mécaniquement.

     

    Maroquinerie : piquage montage






    PIQUAGE MONTAGE
    Chapes, bandoulières, soufflets, doublures en toile ou en PVC, fermetures à glissière, bordures... sont piqués sur des machines à coudre. Qu’elle soit plate, pilier ou à canon, la machine apporte une plus grande régularité des points. La particularité des différents bâtis rend possible le piquage en volume de certains articles. Par exemple, les soufflets sont assemblés sur la machine à canon qui rend le piquage plus aisé.

     

    Maroquinerie : pose accessoires






    POSE ACCESSOIRES
    : Les pièces ainsi assemblées donnent le volume à l’article qui se présentait jusqu’alors à plat. Le produit est presque terminé. Il ne reste plus qu’à fixer boucles, pressions ou fermoirs. Comme en joaillerie, le terme de "bijouterie" est employé pour désigner les accessoires en métal brossé, chromé ou doré qui ornent les articles de maroquinerie.

     

    Maroquinerie : finissage






    FINISSAGE
    : Le finissage est une opération délicate et soignée. Elle apporte la touche finale au modèle. La superposition des différentes pièces forme une tranche qu’il faut poncer à plusieurs reprises entre les couches de teintures. L’article emballé dans des sacs de toile ou du papier de soie, est prêt à l’expédition.

     

     


    Montages

     

    Montage à bord rogné


    MONTAGE À BORD ROGNÉ
     (sellerie)
    Exemples : ceinture, serviette, harnais...
    Dessus-dessous coupés nets

     

    Montage mixte




    MONTAGE MIXTE
     (sellerie, maroquinerie)
    Exemples : assemblage des soufflets ou cavours d’un sac pour dame, pochettes, ceintures...
    Dessus rembordé - Dessous coupé net

     

    Montage à dessus rembordé


    MONTAGE À DESSUS REMBORDÉ
     (petite maroquinerie)
    Exemples : portefeuille, porte-monnaie...
    Dessus rembordé sur dessous

     

    Montage bordure à cheval



    MONTAGE "BORDURE À CHEVAL" 
    (maroquinerie)
    Exemples : articles de toile et cuir pour favoriserune belle finition...
    Le dessus et dessous assemblés par une bordure à cheval

     

     

    Montage contrecollé


    MONTAGE CONTRECOLLÉ
     (maroquinerie)
    Exemples : sac de soirée, pochette luxe...

     

     

    Montage bordure anglaise



    MONTAGE BORDURE ANGLAISE
     (maroquinerie)
    Exemples : articles en toile...

     

     

    Montage retourné sans liseré dit



    MONTAGE RETOURNÉ SANS LISERÉ DIT "ORDINAIRE"
     
    (maroquinerie, sellerie)
    Exemples : articles de qualitémoyenne...

     

     

    Montage retourné avec passepoil, jonc ou liseré




    MONTAGE RETOURNÉ AVEC PASSEPOIL, JONC OU LISERÉ

    (maroquinerie, sellerie)
    Exemples : gros articles(sacs de voyage)...
    Souligne la pureté de la ligne, effet décoratif

     

     




    Montage dit couture d angle


    MONTAGE DIT "COUTURE D’ANGLE"
     (sellerie)
    Exemples : couture main ou machine (étuis, porte-monnaie cuvette, coffret boules...)

     

     

     

    Montage en jointure dit aussi entre fleur et chair

    MONTAGE EN JOINTURE DIT AUSSI "ENTRE FLEUR ET CHAIR"

    (sellerie)
    Exemples : collier de chien, poignée de parapluie, cravache, canne, pipe...

     

     

    Montage à l'allemande


    MONTAGE À L’ALLEMANDE 
    (sellerie, maroquinerie)
    Exemples : permet l’extension d’un sac

     

     

     

     


    Descriptif d'un sac

     

    Descriptif d un sac (éclaté)

     

     

    Télécharger gratuitement la BD
    "À la découverte de la maroquinerie"

     

     

     + Retrouver également nos autres BD :

    + Existe également en version anglaise : Discovering leather goods

  •             
    evaguguin
    Posté le 25/11/2014 à 18:47:44

    JOLIE EXPLICATION :)

    cordialement 

    EVA GUGUIN STYLISTE/MODELISTE FREELANCE 

  •             
    Lauradupuis
    Posté le 01/11/2017 à 09:30:48

    Oui je suis d'accord, c'est très bien expliqué !

    merci pour toutes ces infos
     

Répondre à ce sujet   Faire une recherche